Mise en place d’une organisation plate de type Holacracy

Domaines: Gestion du changement, Méthodes participatives, Observations, Organisation

Secteurs: High-tech, Industrie & construction

http://www.tci-sa.ch/

La situation

A la suite d'un mandat d'optimisation du processus de gestion de projet, nous avons été amenés à remettre en question le style de management de l'entreprise afin de donner plus d'autonomie aux équipes de projets. L'idée de se tourner vers Holacracy est alors apparue.  

Comment ça s’est passé

Partant des nouveaux processus co-construits avec les équipes internes, nous avons commencé par regarder comment répartir des rôles et responsabilités en utilisant la méthode RACI (Responsable, Acteur, Consulté, Informé). Ceci s'est fait en impliquant une dizaines de collaborateurs, principalement des chefs de projets et la direction. Ce travail a mis en évidence le besoin de transférer la prise de décision de la direction aux chefs de projets, voire à d'autres collaborateurs. Ainsi, il est apparu qu'une organisation hiérarchique classique n'était plus compatible avec les besoins d'agilité de la gestion de projet. Nous nous sommes alors tournés vers les modèles d'organisation plate dont Holacracy fait partie. Afin que cette nouvelle approche ne déstabilise pas complètement les collaborateurs habitués à un système hiérarchique classique, il a fallu mettre en place de nouvelles règles de fonctionnement constituant le nouveau cadre référentiel d'organisation de l'entreprise. Ces changements représentent un vrai changement culturel et nécessitent un temps d'adaptation pendant lequel chacun doit être attentif à respecter les nouvelles règles de fonctionnement.

Le résultat

Le pouvoir qui était essentiellement détenu par le directeur général a peu à peu été distribué, permettant aux équipes de projet de gagner en agilité et donc en efficacité.