CIIP, évaluation du modèle romand de la Maturité spécialisée et des modules complémentaires en santé

Domaines: Evaluation, Modélisation

Secteurs: Enseignement et recherche, Public

Partenaire: Jérôme Billotte

La situation

[caption id="attachment_3510" align="alignleft" width="300"]Strategos - Conseil en entreprise, management, stratégie et développement organisationnel Strategos - Conseil en entreprise, management, stratégie et développement organisationnel[/caption] Les Cantons romands ont mis en place un modèle spécifique pour la maturité spécialisée (MS) ainsi que les modules complémentaires (MC) pour les porteurs d’une maturité gymnasiale. Cette étude vise à évaluer ce modèle afin de décider de son évolution. Les enjeux sont liés à la pénurie de professionnels dans le secteur de la santé, à l’utilisation pertinente des ressources et à l’équité de traitement des différentes voies d’accès aux HES.

Comment ça s’est passé

Strategos a d’abord récolté et compilé un grand nombre de données relatives aux candidats admis en MS/MC et à leur trajectoire avant, pendant et après cette année de formation. Sur cette base, différentes analyses ont été menées en étroite collaboration avec le groupe de travail mandaté par la CIIP représentant tous les cantons romands. Elles ont notamment porté sur : l’admission et le taux d’abandon et d’échec pour l’année de formation MS/MC ; les résultats aux procédures de régulation ; la suite des études après les programmes MS/MC ; l’adéquation entre MS/MC et exigences en bachelor. En conclusion, le système mis en place fonctionne bien :

  • Les MSsa qui ont accès aux filières bachelor en santé ont des résultats équivalents aux étudiantEs disposant d’un autre titre d’accès.
  • Le programme généraliste permet l’accès à toutes les filières bachelor du domaine de la santé.
  • Il apporte une réponse pertinente face aux contraintes multiples du système, notamment la nécessité de disposer d’une expérience pratique préalable à l’entrée en bachelor, les capacités des institutions de soins limitées pour l’accueil de stagiaires, et des besoins en formation très importants et en augmentation.

Le résultat

Sur la base de ce rapport, des recommandations ont été portées par le groupe de travail vers la CIIP afin d’ajuster le dispositif et renforcer encore la qualité et l’attractivité des formation dans le secteur des soins.